Tendances 2019

Tendances 2019

8 tendances pour 2019

{PARTIE 1 / 2} :

Chaque début d’année, les salons phare de la transformation numérique comme le CES à Las Vegas, ou le NRF à New York, donnent le ton des grandes mutations à l’oeuvre, en termes d’usages de la consommation, de communication et de nouvelles technologies. L’occasion de réaliser une synthèse de 8 tendances pour 2019, afin que les entreprises puissent s’inspirer, et adapter leurs plans de communication au plus près des attentes des consommateurs.

#1 Éco-Responsabilité

« Zéro gaspillage », « zéro déchet » : cette prise de conscience écologique fait dorénavant partie de nos quotidiens, et touche notamment les entreprises. 60% des français estiment que ces dernières ont un rôle plus important que les gouvernements dans la création d’un avenir meilleur, selon l’Observatoire des marques dans la cité (Janv. 2018).L’économie linéaire traditionnelle « extraire, fabriquer, jeter » doit évoluer vers une économie circulaire « fabriquer, utiliser, re-fabriquer ». Tri, utilisation des énergies renouvelables, diminution du plastique à usage unique, recyclage…  Les entreprises devront repenser leur modèle et adopter des solutions innovantes pour s’engager durablement dans cette transformation.

#2 – Les assistants vocaux

Une étude menée par la NPR (National Public Radio) et l’institut de recherche Edison a recensé 43 millions de foyers américains équipés d’une enceinte connectée ; on prédit 7,5 milliards assistants dans le monde d’ici 2021.

Les tâches basiques sont les plus sollicitées, selon une étude PwC réalisée aux Etats-Unis, (fév. 2018): une recherche sur les moteurs comme Google, la consultation de la météo, le lancement d’une musique, la programmation d’une alarme, l’envoi d’un message… Du côté des achats, 34% concernent de la nourriture, 31% les courses, 24% des livres, 22% du petit matériel électronique, 21% des taxis, 16% des réservations…

A ce stade, il s’agit de fonctionnalités classiques, rendus plus simples ou plus pratiques par ces assistants. Néanmoins, les erreurs et soucis de compréhension sont récurrents, et ils constituent un frein solide à l’adoption de ces appareils, tout comme l’utilisation opaque des données personnelles. Un marché qui cherche encore sa voix, et ne demande qu’à être démocratisé.

#3 – Pas de confiance, pas de business

Sensibilisés par les fake news, fuites des données, scandales en tout genre, les consommateurs sont de plus en plus défiants face aux marques.  La moitié des français se dit préoccupé par la quantité d’informations personnelles que détiennent les entreprises, notamment à travers les réseaux sociaux (Etude Connected Life, TNS, 2018).
Mais c’est aussi grâce à leur pouvoir d’influence que le client est aujourd’hui acteur de la relation de confiance à une marque.

Certaines entreprises l’ont bien compris. Au Club Med par exemple, le Comité de direction a ouvert symboliquement ses portes à 9 de ses clients, qui ont participé aux réunions, et se sont impliqués dans les grandes décisions stratégiques du Groupe à l’échelle européenne : innovations, ouvertures de clubs… Un choix osé mais gagnant pour gagner en proximité avec sa communauté.

#4 – Le magasin connecté

Contrairement aux prévisions annoncées,  l’avènement du e-commerce n’a pas tué le magasin. Là où le web est propice aux volumes et à la distribution, ce dernier devient un lieu d’échanges et d’expériences. Même les leaders de la vente en ligne, Amazon en tête, ont décidé d’investir dans les murs. Le magasin apporte une valeur ajoutée par le contact et les émotions générées: voir, toucher, essayer, goûter… il s’avère plus attrayant qu’un écran froid et déshumanisé.

La réalité augmentée tire son épingle du jeu avec des solutions de plus en plus abouties, et abordables. Chez Décathlon par exemple, il est possible de visualiser une tente (taille, couleurs, options) ou d’essayer son masque de ski en conditions réelles.

Digitaliser le point de vente s’avère essentiel pour apporter une plus value à la visite en magasin.

Plus simple encore à mettre en place, la modernisation du paiement.

Temps d’attente en caisse, difficultés administratives pour obtenir des crédits… L’action finale du parcours d’achat polarise la majorité des insatisfactions. Simplifier, dématérialiser, échelonner les dépenses, permettront d’embellir l’expérience de consommation dans sa globalité.

trait de pinceau acceuil copie